Introduction
Chapitre 1
  L'acoustique de la clarinette
Chapitre 2
  Le mécanisme de production
du multiphonique.
Chapitre 3
  Les détimbrés, les micro-intervalles et les 1/4 de tons.
Chapitre 4
  Les multiphoniques.
Annexe
Bibliographie
Tableau 1
Tableau 2
Tableau 3
Tableau 4

TABLEAU DES ¼ TONS DE LA CLARINETTE BASSE SI BÉMOL


Le signe désigne le ¼ de ton supérieur de la note naturelle

Le signe désigne le ¾ de ton supérieur de la note naturelle

  

 Il est à noter que l'exécution des ¼ de tons sur la clarinette basse est beaucoup plus problématique que sur la clarinette soprano. Ceci est dû à la facture instrumentale d'une part et à la tessiture d'autre part. En effet le diamètre de la perce, des cheminées, l'utilisation des plateaux entraînent un contrôle de la justesse et du timbre quasi impossible sur une bonne partie de l'instrument (particulièrement en ce qui concerne les extrêmes graves par exemple). Certains proposent de s'aider des genoux pour contrôler le degré d'ouverture des tampons des extrêmes graves ou de recourir à l'utilisation des clés et plateaux à moitié soulevés dans certain cas (Cf. REHFELDT P., New directions for clarinet, University of California Press, p. 32 et sq., 1976.) ce qui, il faut le reconnaître, n'est pas du plus aisé. De plus la perception des ¼ de tons se fait de moins en moins précise au fur et à mesure que l'on descend vers les fréquences les plus graves (Cf. ANNEXE, §7 SENSIBILITÉ ET PERCEPTION DES MICRO-INTERVALLES).

Nous limiterons la liste aux doigtés qu'il est possible d'enchaîner sans trop de difficultés et ayant un effet pertinent.

 








 

 








 






 






 

 




 

[ On pourrait continuer la liste des ¼ tons au delà du Sol suraigu sur plus d'une octave, mais le nombre de possibilités est quasi illimité (en ajoutant les possibilités du jeu des sauts d'harmonique ou des sons de flageolet) et laisse libre cours à l'imagination de chacun, tout en restant conscient que l'utilisation en reste très aléatoire quant à la sûreté, la justesse et la propreté ]

Chapitre précédent Chapitre suivant

 

 

alain-seve.com